Naître Doula

Ça y est, je suis doula.

J’ai 34 ans, deux fillettes, une petite entreprise de création textile et je viens de trouver mon beau diplôme de doula dans ma boîte à lettres !

C’était un rêve il y a 18 mois, à la naissance de ma cadette, qui m’a appris beaucoup de chose sur la naissance physiologique et sur notre capacité intrinsèque à donner naissance !

—————————————————————————————————————————————-

P1110863

C’était un rêve car, peu de temps avant, je ne soupçonnais pas encore l’existence d’un tel métier. J’avais des réminiscences de « je veux être sage-femme » comme quand j’étais adolescente sans m’être confrontée à la réalité de ce métier.

En discutant avec ma sage-femme, celle-ci me dit : « Pourquoi ne serais-tu pas doula ? ».

Doula, doula, doula, mais c’est quoi ça ?

Jamais entendu ce mot là, comme quoi durant mes grossesses, je ne m’étais pas informé plus que ça….

Ce fut comme une révélation, une formation courte, portant sur les aspects humains et émotionnels qui avaient motivé ma vocation furtive. Il n’y avait plus qu’à la faire.

———————————————————————————————————————————————————–

En quelques clics, je découvre qu’Isabelle Challut, avait le souhait de venir en Guadeloupe former des accompagnantes à la naissance. Comme si mon rêve pouvait devenir réalité…. sans même quitter notre île !

La partie « théorique » avec Isabelle fut une période intense, une belle surprise, une véritable bulle au sein de la Hutte Enchantée. Formation unique, ce fut une rencontre avec d’autres femmes, d’autres histoires, d’autres vécus et un désir commun : accompagner les femmes dans la mise au monde de leurs petits. (Vous trouverez leurs contacts  sur cet article : les accompagnantes des îles…. des Antilles et d’ailleurs)

doula guadeloupe

—————————————————————————————————————————————-

C’est une base solide de savoirs, une philosophie acquise, une charte à tenir.

A travers cette théorie (qui fut ma foi tout aussi pratique que théorique!), nous avons appris les principes d’un accouchement physiologique. Nous avons découvert les phénomènes qui se cachent au fond de nos corps de femmes et qui ne demandent qu’à s’exprimer en toute confiance.

Nous avons vu aussi ce qu’il se passe en hôpital: la pression que subit le personnel hospitalier, le stress, la violence obstétricale et surtout, la petite place qui nous est laissée dans tout ceci.

formation doula

———————————————————————————————————————————————————–

Alors, finalement, une doula… Qu’est-ce qu’elle fait ? Voici ce que je peux vous en dire à travers mon expérience de jeune doula ayant effectué mes premiers accompagnements sous forme de stage.

J’ai accompagné deux familles. Je ne rentrerai évidemment pas dans l’intimité de ce que j’ai partagé avec elles mais vous donne un aperçu des leçons que j’ai pu en tirer.

On partage une grossesse, ses doutes, ses peurs, on s’adapte au cas par cas, mois par mois. Car une grossesse, c’est une évolution, la métamorphose d’une femme, d’un couple, d’une famille. Mes deux expériences m’ont montré comment entre le tout début d’une grossesse et l’accouchement, tout est amené à changer, à évoluer, on apprend à accepter, on apprend à se battre aussi pour ce petit être en devenir.

Une nouvelle grossesse, une nouvelle naissance peut aider à pacifier un passé douloureux.

———————————————————————————————————————————————————–

Ce n’est pas toujours facile. On vous avait déjà dit à vous que c’était facile d’être parent ? ; )

On le devient, dès le premier jour de retard de règles, on l’est déjà et pour toujours.

———————————————————————————————————————————————————–

On accompagne les parents dans leurs choix, Ça veut dire que loin d’imposer notre vision des choses, on leur donne accès à l’information dont ils ont besoin.

Cela leur permet de faire des choix en toute conscience, de faire des choix éclairés. Et cela, au fur et à mesure d’une grossesse, ça se modèle, ça se met en place petit à petit. L’accouchement lui-même étant imprévisible, on s’adapte au fur et à mesure.

Chaque accompagnement est unique et mes deux accompagnements que j’ai fait étaient très différents l’un de l’autre. Les parents nous guident dans leurs besoins et nous, on y répond, de manière inconditionnelle.

——————————————————————————————————————————————————–Une doula, c’est donc une femme qui accompagne une autre femme, un couple, une famille dans cette nouvelle grossesse. Elle informe les parents, leur donne confiance. Elle appuie les choix des parents et les soutient quoi qu’il arrive….

—————————————————————————————————————————————-

——————————————————————————————————————————————————–

arbre

L’accouchement maintenant…. Toute la préparation (4 séances ou plus au domicile des parents) se trame autour de la grossesse, la naissance et le post-natal. On est bien d’accord que l’accouchement est au cœur des préoccupations de la future mère et on y travaille.

——————-

Le jour J, à la demande des parents, on se rejoint là où ils ont décidé d’aller, ce peut être à la maternité, la maison de naissance, à domicile. Dans tous les cas, la présence d’une sage-femme est requise. Une doula ne va pas « accoucher » une femme chez elle. Surtout pas, ce n’a jamais été son rôle et ne le sera jamais. Soyons clair là-dessus car il y a grande confusion sur le Net, selon les pays, etc… Nous accompagnons des femmes qui sont suivis médicalement par ailleurs, par une sage-femme ou un gynécologue. La doula ne se substitue en aucun cas aux professionnels de la santé !

———————————————————————————————————————————————————–

Alors le jour J, on se retrouve. Pour ma part, ce fut à la maternité pour ma première expérience. L’annonce de l’accouchement imminent, crée une excitation et une fébrilité que je ne connaissais pas encore.

Et là, tout ce que je dirai, (je préserve contre vent et marais l’intimité et les confidences des parents que j’accompagne), c’est que c’est magique. Ce que l’on a vu en théorie s’opère sous nos yeux ébahis et nous on aide cela. Alors qu’est ce qu’on fait ?

———-

Pas grand chose en vérité : être à l’écoute de la mère, avoir confiance en elle, en son enfant, en la vie, la masser (ou pas si elle ne veut pas), lui parler (ou pas si elle ne veut pas) l’aider à prendre des positions (parfois aussi étranges que celles que l’on voit dans des bouquins), respirer avec elle. Chose très importante : rassurer l’autre accompagnant qui peut se sentir submerger par cette tempête qui s’empare de la mère… D’ailleurs, en tant que femme, et doula, on comprend que ça doit être une sacrée expérience de devenir père….

———-

On a nos antennes empathiques dressées au maximum au service de la mère. On attend aussi patiemment que la magie de la naissance opère car il en faut du temps….

———-

Quand bébé est là, alors le temps s’arrête et la doula se fait discrète, les premiers échanges mère-enfant ont lieu. On est en arrière plan prête à aider à la demande mais s’il n’y a pas besoin on reste à notre place.

———-

———-

13239059_588089041369966_5025021561426830826_n

Et puis, on laisse le nouveau trio à leur nouvelle vie. On a le cœur léger, quelque peu fatigué et on revient à la vie d’avant, la vraie, la nôtre…. On reprend son rôle de mère, de conjointe, de femme. On vit son « doulablues » aussi avec ses doutes, sa fatigue, son statut non reconnu, comme un point perdu.

———-

Il faut bien se perdre un peu dans cette tempête, ça fait parti du jeu….

Et puis on se retrouve et on trouve que c’est le plus beau métier du monde !

On va retrouver la nouvelle famille à leur domicile. On apporte un petit truc à manger, un peu de réconfort, on fait un coup de vaisselle, un petit pliage de linge ou de langes. On sermonne aussi les jeunes mères qui s’affairent dans la maison alors que leur corps a besoin de repos, a besoin de leur bébé.

———-

Connaissant un peu les plantes, je leur ai apporté des tisanes réchauffantes, des soins à base de plantes pour les soulager … Je leur montre ce que c’est, comment les trouver où les planter.

—————————————————————————————————————————————-

tisane

Tisane réchauffante à boire après l’accouchement

Viennent les questions sur bébé qu’on n’avait pas anticipé dans la vie d’avant… On est là pour informer, rassurer, donner confiance aux parents, aider à donner le bain, aider à mettre bébé au sein, aider la mère à aller se reposer et à se centrer sur son bébé (et non pas sur le bazar de la maison).

—————————————————————————————————————————————-

mathilde et alix

Mathilde, Alix et un allaitement serein !

On assure une présence. La grossesse est en général pleine de suivis, on va d’examen en prélèvement, de consultation en échographie… Toute l’attention est centrée sur la mère porteuse de vie.

Une fois la naissance passée, on va chez le pédiatre et tous les regards se tournent vers l’enfant. A ce moment, la doula est là pour la jeune mère, le jeune père et leur bébé. Elle ne délaissera pas l’un pour l’autre.

Alors, voilà, je suis doula. J’ai terminé mon stage et je viens de recevoir (non sans fierté!) mon certificat délivré par Isabelle Challut.

———-

certificat doula

Je propose des rencontres entre parents dans l’association Mamoon où je parle de mon métier. On peut aussi se retrouver pour discuter de votre projet de manière informelle et sans engagement. Les parents que j’ai accompagné sont prêts aussi à répondre à aux questions que vous n’oserez peut-être pas me poser…

—————————–

Julie

——————————-

Articles et liens :

Témoignage dAnne Belargent,doula à Paris sur le rôle de la doula, très clair et très complet :

https://naturellemaman.com/les-secrets-dune-doula-pour-une-belle-grossesse/

Amélie, doula québecoise exprime son sentiment le lendemain d’un accouchement.

https://ameliedoula.com/2014/10/24/lendemain-de-veille-de-doula/

Interview d’une doula, Aurélie Wazerm Viard :

Les doulas, du soin dans la naissance ! 8 novembre 2017

http://regenere.org/videos/

 

Clic'Europe |
Crèche en Bretagne - Nantes... |
Europlasmapp |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cycloaventure2017
| Charentelibre
| Asociación Francesa de Bene...